vendredi 16 juin 2017

LA BEAUTE DANS LE MONDE DE LA MICROBIOLOGIE.

Depuis toujours, au delà du visible, les artistes ont exploré les deux mondes qui sont inaccessibles à l'oeil nu: d'un côté, le monde des planètes, des étoiles et des galaxies et de l'autre, le monde de la microbiologie.

Pour la microbiologie, certains clichés des scientifiques sont pleins de formes, d'agencement et de couleurs qu'on ne trouve pas habituellement dans le monde ordinaire. Les chercheurs de l'Institut Jacques Monod et Marie Curie à Paris, entre autres, ont organisé des expositions de leur photos de recherche. Mais le but des savants était d'expliquer leur travaux. Les commentaires vont dans ce sens et les choix et cadrages n'ont pas de visée artistique. Voici deux exemples trouvés sur la toile (d'une exposition de l'Institut Marie-Curie)



A une date plus récente, on trouve des galeries de photos des micro-organismes sélectionnées expressément pour leur qualité artistique. Voici une photo d'annonce trouvée sur la toile. Apparemment c'est une très grande exposition. C'est dommage qu'on ne nous montre pas les œuvres sur la toile :


La forme des micro-organismes est d'une variété infinie et les couleurs sont souvent resplendissantes. Il y a là une source d'inspiration inépuisable pour les artistes.

Je me suis intéressé à ce microcosme depuis peu de temps. Mais, comme je veux toujours participer, j'ai réalisé quelques compositions à partir des photos. S'il y a un problème de droits d'auteurs, prévenez-moi, je retire immédiatement mes photos.
D'abord ce patchwork, est mis en gris car les couleurs sont trop inégales et trop envahissantes pour moi :


Voici une autre. Les lignes choisies ont une certaines harmonies. On a mis le fond en noir intense. Notez la mise en page soigneuse (!) :


Et voici encore une autre, ici on a joué sur le net et le flou pour créer un effet profondeur :


A partir de ces photos microbiologiques, j'ai crée de nombreux dessins et peintures en couleurs. Ce ne sont pas des tableaux abstraits, puisqu'ils sont inspirés des êtres vivants, des êtres qui vivent avec nous, mais que nous ne voyons pas.
Je me sens tout drôle en vous disant cela, car en fait, il y a plein de gens qui vivent autour de nous mais nous ne les voyons pas, et ce ne sont pas des micro-organismes !

Bonne journée, et merci de votre visite !

22 commentaires:

  1. J'avoue que, sans pourtant que j'y aie jamais pensé avant ton article, j'ai toujours été fascinée par les photos prises au microscope, par exemple... C'est beau, vivant, mystérieux, organisé sans que nous puissions comprendre le plan...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est très mystérieux! Mais pour comprendre...

      Supprimer
  2. C'est vrai que c'est beau. Comme toutes les choses qu'on regarde de près, plus près, encore plus près...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...encore plus près, jusqu'à toucher ! :-)
      Comment regarder l'âme des choses de près, de plus près, encore plus près...

      Supprimer
  3. Binh An, il y a tant de choses que nous ne voyons pas ! L'oeil est infirme, le mental encore plus... Mais nous avons un coeur, et le coeur, lui, peut voir l'infini !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aloysia ! Je vais essayer d'écrire un billet sur ce thème! Ca doit être déjà écrit par beaucoup de monde...

      Supprimer
  4. Bonjour An. Tes sujets du jour, visible invisible, beauté de l'infiniment petit, nécessité de la culture scientifique... m'amènent à te recommander le BLOB - 18 minutes de vidéo recommandée : http://www.futura-sciences.com/planete/actualites/botanique-blob-physarum-cellule-geante-cerveau-apprend-62597/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu la conf. C'est absolument passionnant! Veux-tu la présenter dans ton blog ou que je le fasse ici ?
      Ceci dit, j'ai déjà dessiné un blob (sans le savoir, évidemment). Ici (4è dessin):
      http://nva2017.blogspot.fr/2017/05/techniques-mixtes-et-creations.html

      Supprimer
    2. Ce n'était pas dans mon intention, ou pas encore, tant que je n'ai pas rencontré de blob en pleine nature. Donc tu fais comme tu as envie. Ce sont vraiment juste tes images d'aujourd'hui qui m'ont rappelé "ce truc" que j'avais mis de côté. Ceci dit, je ne retrouve pas vraiment l'aspect du Blob physarum dans tes essais techniques... le premier peut-être ?

      Supprimer
    3. Je pensais plutôt à un billet humoristique sur le blob et certains comportements des bloggeurs. Mais peut être c'est trop loin des sujets abordés ici. Amitiés, je t'ai mis dans mes liens.

      Supprimer
  5. Bonjour Binh An, que c'est beau et tellement impressionnant, superbe! Bise, bonne journée tout en douceur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Maria-Lia ! Bisous ! Bon dimanche!

      Supprimer
  6. L'infinitésimal face à l'infini, et, entre les deux, nous, petits sujets libres (ou pas) de réfléchir à l'importance qu'on leur accorde...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donnons-nous du plaisir à les découvrir, La Baladine ! Le plaisir est pour nous, car, de toutes les façons, eux, ils s'en fichent !

      Supprimer
  7. Bonjour, Binh An. Ce billet me rappelle "La vie des formes" d'Henri Focillon, un merveilleux essai qui rapproche art et nature :
    "La nature elle aussi crée des formes, elle imprime dans les objets dont elle est faite et aux forces dont elle les anime des figures et des symétries, si bien que l’on s’est complu quelquefois à voir en elle l’oeuvre d’un Dieu artiste, d’un Hermès caché, inventeur des combinaisons. Les ondes les plus ténues et les plus rapides ont une forme. La vie organique dessine des spires, des orbes, des méandres, des étoiles. Si je veux l’étudier, c’est par la forme et par le nombre que je la saisis. Mais du jour où ces figures interviennent dans l’espace de l’art et dans ses matières propres, elles acquièrent une valeur nouvelle, elles engendrent des systèmes complètement inédits." (extrait retrouvé ici : http://noelpecout.blog.lemonde.fr/files/2011/10/Focillon_Vie_des_formes.pdf )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Tania, pour ton précieux commentaire. Je me dis souvent que le Bon Dieu est un vrai artiste tant tout ce qu'il crée est d'une infinie beauté. Quand on essaie de comprendre l'ordre et le chaos dans la nature en mouvement, on se dit le Bon Dieu est un grand mathématicien tant tout ce qu'il met en mouvement s'enchaînent et s'expliquent avec cohérence, économie et optimisation. C'est la même conviction quand, avec nos moyens modernes d'observation, on accède au le monde invisible par l'oeil nu.
      Tu as une vaste culture et une mémoire infinie, Tania!

      Supprimer
  8. Ce monde invisible est en effet une source inépuisable d'inspiration. Je ressens un peu la même chose avec le monde sous marin, c'est extraordinaire ! J'aime beaucoup ta conclusion An, elle est drôle et si pleine de vérité. Bises. brigitte

    RépondreSupprimer
  9. Je suis d'accord avec toi: c'est extrêmement troublant de penser à tous ces êtres infiniment petits qui nous entourent et qu'on ne voit pas ...

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir Binh An, j'aime ton billet sur ce qui est infiniment petit autour de nous et que nous ne pouvons pas voir. Parfois, je regarde des émissions sur les chercheurs en médecine, c'est troublant.
    Douce soirée, mes amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce monde là est très étonnant et joli, à découvrir...Bises, bonne journée !

      Supprimer
  11. Le microscope a tous les talents d'un peintre abstrait ! Bonne journée. Amitiés. Joëlle

    RépondreSupprimer
  12. et les photos chez toi que j'ai vu: magiques ! Bonne journée, bises !

    RépondreSupprimer