dimanche 12 mars 2017

CALLIGRAPHIE : bien tenir la plume et ne pas trembler !

Si vous aimez la calligraphie, d'abord observez bien comment on tient la plume :

Ensuite, notez que la première qualité demandée au calligraphe est de ne pas trembler. Pour y arriver, je vous recommande cet excellent exercice :


La photo ci-dessus est empruntée à la toile. En revanche, celle ci-dessous donne une idée de mes exercices de copie des Maîtres, sans cesse répétées...




Bon plaisir et bon courage si vous aimez la calligraphie!

JE DOIS M'ABSENTER QUELQUE TEMPS POUR REALISER UN PROJET.
Je reviendrai dès que possible ! Merci de vos visites, A BIENTÔT !

29 commentaires:

  1. Ouch, moi je tiens mon crayon en bas même trop bas donc pas trop pour moi hihihi c'est tout un art et tout beau! Bise, bon dimanche dans la joie et la douceur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, il suffit de tenir plus haut ! :-) !!!
      Ceci dit, j'ai aussi écrit des poèmes en calli avec alphabet roman, il y a plein d'espace à l'imagination. Bonne semaine à toi !

      Supprimer
  2. Comme Maria-Lina, je me contenterai d'admirer! Et que c'est beau! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'alphabet abc se prête aussi à la calli, on a plein d'exemples dans la pub des produits dits "de luxe"!

      Supprimer
  3. Je suis admirative. Je ne pense pas que je pourrai faire cela car je crois bien que la patience n'est pas ma qualité première. Mais toi, tu as l'air d'être très très très patient. ;-) Bises et belle semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le même plaisir que quand tu écris, enfin, c'est ce que j'imagine ! :-)
      Bonne semaine, Dédé !

      Supprimer
  4. Si j'étais à la place de cet homme, ce n'est pas seulement ma main qui tremblerait mais mon corps entier ! (sourire)...
    Bonne soirée !
    Tahar

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a en tout une vingtaine de photos, car le poème est long à écrire. Tu trembles déjà ? OK, on va s'arrêter là! :-)

      Supprimer
  5. Non merci, pas pour moi. Tu es très patient. Bises et bonne semaine !

    RépondreSupprimer
  6. En effet , j'aime, et c'est tout un art que tu maîtrises déjà fort bien sur la feuille de papier. En serait il de même si tu devais faire un exercice sur un joli corps féminin?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chinou. Jai vu tes jolis "nus". Ceci dit, les traits longs et nuancés sont très difficiles avec le pinceau.

      Supprimer
  7. J'aime et j'admire la calligraphie mais je ne saurai comment m'y prendre. Bravo à toi Binh An pour tes copies des Maîtres. C'est beau :-)
    Douce fin de journée et mes bises.

    RépondreSupprimer
  8. Oups... mon message d'hier a disparu...
    Je te disais à peu près ceci... bravo pour tes magnifiques copies des Maîtres, c'est superbe mais pour ma part, j'en suis incapable :-)
    Bel après-midi Binh An.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que s'est t-il passé ? Je ne comprends pas. Merci de venir me le dire. Je suis vraiment désolé !
      En fait, j'ai souvent du mal à accéder aux blogs, mais ça doit être un problème perso de l'internet chez moi. Je vais demander qu'on vérifie l'installation. Bonne soirée !

      Supprimer
  9. Un exercice de précision et tranquillité, de patience et talent...toutes ces qualités que j'admire tant!
    Je m'en vais regarder tout ce que tu as publié pendant mon absence.
    Bonne journée Binh An!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Colo ! J'ai eu du mal à entrer la toile et dans ce site. Tout est super-lent. C'est très embêtant ! Bonne journée à toi ! Tu étais en voyage ? Quelle chance !

      Supprimer
  10. J'ai déjà essayé, ça ressemblait à tout et à rien, surtout à rien en fait ! :D
    Alors maintenant je me contente d'admirer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le phoenix est né de tout et de rien ! :-)

      Supprimer
  11. Bonjour Binh An,

    J'admire cet art de la précision, de la main ferme. mais ce n'est pas pour moi. Je suis déjà prise par tant de choses. bravo en tout cas pour tes exercices.
    Et bon courage pour ton projet.
    Je suis également prise par le mien. Et il va me falloir m'éloigner des blogs . Car mon tableau doit être terminé , inscrit et livré date limite le 31 mars. Comme tu vois, une fois de plus, je suis à la bourre
    A bientôt Binh
    ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merveilleux temps ou on est pressé par un projet à terminer! (c'est ce qu'on pense quand on s'en souvient) Bon courage ! A bientôt !
      Moi, je suis un peu bloqué, car j'ai oublié comment j'ai fait certaines choses !

      Supprimer
  12. Bien évidemment, à l'âge que j'ai, je doute que je ne tremblerais pas pour commencer la calligraphie! Mais quand j'étais jeune j'ai travaillé dans une faïencerie où je peignais à main levée sur émail cru, et le principe est un peu pareil, il ne faut pas appuyer la main du tout... donc il ne faut pas trembler :) Bon projet alors!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Edmée : "Je ne vais pas à mon âge, commencer une carrière de calligraphe !" Tu me rappelles la phrase du Général! :-)
      Merci pour ton encouragement !

      Supprimer
  13. Des frissons d'encre, en pluie sur le jour blanc...tout un poème!
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens de ce poème:
      A l'orée de l'aube
      j'ai rencontré un roi
      aux couleurs d'élégance

      me permets-tu de l'écrire à la façon d'un calligraphe ?

      Supprimer
    2. Ce serait magique;il me tarde, merci An.

      Supprimer
  14. "Et le souffle devient signe : ma quête du vrai et du beau par la calligraphie"... billet qui me fait penser au magnifique texte de François Cheng.. un recueil de calligraphies tracées par la main que cet éminent membre de l'Académie Française depuis 2002, né de la langue chinoise et révélé par une écriture remarquable dans la langue de Molière. Initié enfant par son père à cet Art poétique, de vie, au quotidien qui mène à la réflexion...

    "Mon père ne m'a pas légué des meubles et des bijoux, mais des bâtons d'encre. Il sont pour moi un trésor de famille plus précieux que l'or"... "portrait d'une âme à l'encre de chine"..........

    Aux heures de désolation et de solitude, j'ai su, grâce à cet art de vie, créer un état de communion, par où il m'était donné de capter le vrai et le beau, pour entrer dans la grande rythmique universelle et de pulvériser l'absurde"...

    Merci Binh An pour cette élégance dessinée, avec un magnifique talent qui mène à la sérénité.

    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Den ! Je me souviens que quand j'ai lu ton com, je suis allé relire mes livres de Fr Cheng pour trouver une phrase pour te répondre. Et je continuais à lire, oubliant de te répondre ! Comment parler de Cheng !

      Supprimer
  15. Tenir sa plume
    pour qu'elle s'envole
    ne laissant sur la feuille
    qu'un parfum

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le parfum laissé par la plume !
      Très joli, Pascal. Je copie ton poème pour le relire.

      Supprimer