vendredi 13 janvier 2017

TRINH CONG SON : ME BERCER DE COMPASSION.


Trinh Công Son (TCS) est sans conteste le compositeur contemporain le plus célèbre du Vietnam. Il a écrit plus de 500 ballades, chantant l’amour, bien sûr, mais couvrant aussi des thèmes très variés. Ses chants sont mélodieux, souvent tristes et ses paroles sont de véritables poèmes. Dialogue sans fin du baladin avec le ciel, la terre, les montagnes, les ruisseaux, les temps de soleil, de pluie, de calme, de tempête, la vie passée et future, guerre et paix, les idées du bouddhisme, du zen, et presque dans chaque chanson, un dialogue langoureux avec « elle », une jeune fille, connue, pas connue, amie ou bien-aimée, proche mais inaccessible, attendue, espérée, regrettée, perdue, les images émouvantes se bousculent dans ses chansons et rendent la traduction extrêmement délicate.
Quand il décéda en 2001, à l’âge de 62 ans, les gens faisaient la file pendant des heures pour lui dire adieu. Devant son cercueil, un saxophoniste jouait sans discontinuer ses chansons que nous connaissons tous par cœur. Tout le monde pleurait.

En 2004, TCS a reçu le prix mondial de musique pour la paix (World Peace Music Awards, WPMA), dédié aux artistes ayant consacré leur vie à la paix. Le même prix a été attribué à Bob Dylan, Joan Baez, Harry Bellafonte, le groupe Peter, Paul & Mary…
Voici la vidéo d’une triste berceuse (Ru Ta Ngam Ngui), chantée par la célèbre Khanh Ly, dans une petite soirée en pleine campagne pendant les années de guerre. Khanh Ly est considérée comme la meilleure interprète des chansons de TCS, personne n’a mieux qu’elle exprimée les mélodies de TCS.

Ru ta ngậm ngùi
Trịnh công Sơn

Môi nào hãy còn thơm
Cho ta phơi cuộc tình
Tóc nào hãy còn xanh
Cho ta chút hồn nhiên
Tim nào có bình yên
Ta rêu rao đời mình
Xin người hãy gọi tên
Khi tình đã vội quên
Tim lăn trên đường mòn
Trên giọt máu cuồng điên
Con chim đứng lặng câm
Khi về trong mùa đông
Tay rong rêu muộn màng
Thôi chờ những rạng đông
Xin chờ những rạng đông
Đời sao im vắng
Như đồng lúa gặt xong
Như rừng núi bỏ hoang
Người về soi bóng mình
Giữa tường trắng lặng câm
Có đường phố nào vui
Cho ta qua một ngày
Có sợi tóc nào bay
Trong trí nhớ nhỏ nhoi
Không còn không còn ai
Ta trôi trong cuộc đời
Không chờ không chờ ai
Em về hãy về đi
Ta phiêu du một đời
Hương trầm có còn đây
Ta thắp nốt chiều nay
Xin ngủ trong vòng nôi
Ta ru ta ngậm ngùi
Xin ngủ dưới vòm cây.
Me bercer de compassion
traduction: Binh An

Quelles lèvres gardent encore leur parfum
Pour que j'y étale mon amour
Quels cheveux restent encore jeunes
Pour me donner un peu de fraicheur
Quel cœur reste encore calme
Pour que j'y chantonne ma vie
Appelez-moi par mon nom je vous prie
Car l'amour m'a déjà vite oublié
Mon cœur roule sur un chemin érodé
Et sur mon goutte de sang enragé
L'oiseau coit debout se tait
Quand on revient dans l'hiver
Ma main se couvre de mousse retardée
Attendons donc les aurores
Attendons les matinées
Pourquoi la vie n'est que vide et silence
Comme les champs après la moisson
Comme les forêts laissées à l'abandon
Le voyageur retourne se mirer
Au milieu des murs blancs muets
Quel chemin encore gai
Pour que j'y passe une journée
Y a t-il un cheveu volant
Dans mon minuscule souvenir
Plus personne, il n'y a plus personne
Je flotte sur mon chemin de vie
Plus personne à espérer
Rentre chez toi, rentre chez toi, je t'en prie
Je vais m'aventurer dans cette vie
Des encens sont encore ici
Ce soir je vais les tous bruler
Laisse-moi dormir dans mon berceau
Je me berce de compassion
Laisse-moi dormir sous la voûte des bambous


24 commentaires:

  1. Découvrir et apprendre à aimer
    merci An.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Jama ! Je mettrai d'autres artistes du Vietnam.

      Supprimer
  2. Quel texte émouvant... Merci de nous l'avoir traduit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Assez difficile à traduire, Aloysia. Mais, j'aime les défis dans ce type d'activités!

      Supprimer
  3. c'est bon de découvrir des musiques du monde que l'on ne connait pas merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je mettrai d'autres musiques du VN. Bonne journée à toi!

      Supprimer
  4. Merci pour ce beau partage! Bise, bonne journée tout en douceur!

    RépondreSupprimer
  5. Ta traduction est fabuleuse.
    Quelle poésie dans ce passage (mon préféré)
    Mon cœur roule sur un chemin érodé
    Et sur mon goutte de sang enragé
    L'oiseau coit debout se tait
    Quand on revient dans l'hiver
    Ma main se couvre de mousse retardée

    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je commence par être le plus près possible de l'original. Après, je réfléchis sur des synonymes pour avoir un peu de rimes. Quelque fois, je ne trouve le mot qu'il faut que plusieurs jours après.

      Supprimer
  6. Merci pour cette belle découverte An
    J'ai écouté d'autres chansons
    et lorsque nous ne comprenons pas les paroles
    notre imagination elle les comprend.
    La voix du coeur est une langue universelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Pascal, je te traduirai d'autres chansons. C'est vrai que la mélodie de cette chanson vient du coeur !

      Supprimer
  7. C'est la première fois que j'entends une chanson d'amour en Vietnamien et je dois avouer que je reste sous le charme. Dans n'importe quelle langue, l'amour est beau à entendre, à voir, à vivre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'actrice est vieille maintenant, mais elle chante encore. C'est très touchant de l'écouter chanter maintenant.

      Supprimer
  8. Merci pour cette magnifique traduction! Un exercice bine difficile.
    Je ne connais rien á la langue vietnamienne, mais elle est très musicale semble-t-il.
    Je te souhaite Un "chemin encore gai
    Pour que (j')y passe une journée"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Colo !Je suis allé voir ta réponse à mon com chez toi et je suis rassuré. Merci. Nous n'avons pas les mêmes appréciations sur la démarche des 3 jeunes peintres. Mais chacun a exprimé son point de vue.
      L'espagnol et l'italien sonnent très agréablement à nos oreilles ! :-)

      Supprimer
  9. Bonsoir,
    C'est très beau cette chanson, merci pour la traduction, de bien jolies
    paroles !
    C'est toujours beau les chansons d'amour, peu importe la langue !
    Merci pour pour ta visite.
    Au plaisir.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Mousse ! Mousse ? c'est joli !

      Supprimer
  10. Bonjour Bihn An, merci pour cette belle découverte ! très agréable

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, merci. Il faut que je parle plus souvent du Vietnam !

      Supprimer
  11. Poème très beau et un peu triste, mais c'est ce qui lui un peu plus d'émotion. Merci Binh An pour cette découverte. La traduction est magnifique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci bizak ! Les beaux poèmes sont souvent tristes. Je ne sais pas pourquoi !

      Supprimer
  12. Même sans connaître le sens des paroles, on reçoit l'émotion, puissante, poignante...
    Merci et bravo pour la traduction, ça ne doit pas être simple...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai La Baladine ! Les langues sont différentes, les gens sont différents, les cultures sont différentes. Plus l'on connait les deux langues, plus l'on se rend compte de la difficulté de traduire un texte! Merci de ton comm. Bonne soirée à toi!

      Supprimer