dimanche 29 janvier 2017

FIN D'ANNEE SANS TITRE, poème de VU THANH HOA.


Hier, c'était le premier jour de l'an, suivant le calendrier lunaire. Nous sommes déjà le 2 janvier. C'est terrible que le temps passe vite. 
Si seulement le temps peut s'arrêter un instant pour qu'on ait le temps de le vivre !

Je vous traduit un poème, assez triste, il faut dire, de Vu Thanh Hoa : « FIN D'ANNEE SANS TITRE ». Que peut t-on espérer de cette nouvelle année, année du Coq?
Vu thanh Hoa vit actuellement à Vung Tau, au sud Vietnam. Elle a publié plusieurs livres de poèmes.

KHÔNG ĐỀ CUỐI NĂM
Vũ Thanh Hoa

những xanh xanh đỏ đỏ xếp hàng về ký ức
rồi lặng lẽ ngủ vùi trong tờ lịch
tàng hình


những mặt người vội vã
sau lớp khẩu trang
giấu nắng mưa ba trăm sáu mươi lăm ngày chẵn lẻ
lốm đốm vui buồn
chuyện cổ tích hôm qua đã cũ
công chúa không còn chờ hoàng tử
lọ lem để lạc chiếc hài
kho báu chìm đáy sóng


mặt trời cháy khét
đêm trống rỗng sao
dọc con đường em đi lập lòe đom đóm
le lói ma trơi
em thả hôm qua vào mây trắng
mây bay
FIN D’ANNEE SANS TITRE
Traduction : Binh An

Mille couleurs filent en rang
vers la zone mémoire
et désormais, sur le calendrier,
dorment d’un profond sommeil,
cachées au fond des pages

Derrière leur masque, des visages se hâtent
cachant trois cent soixante cinq jours,
misères de soleil et de pluie,
jours pairs, impairs,
où joie et tristesse,
pointillent.

Les contes d’hier sont bien vieillies
La princesse n’attend plus son prince
Cendrillon a égaré sa chausson
Sous les vagues,
les trésors immergés jusqu’au fond

Soleil brûlé noirci
Nuit vide d’étoiles
Le long de mon chemin, les lucioles
faufilent comme d’étranges fantômes

J’ai lâché le jour d’hier
dans les nuages blanches…
Les nuages s’en vont légers….



24 commentaires:

  1. Effectivement ce n'est pas très joyeux. J'espère quand même que cette année du coq soit une année avec de la douceur et de petits ou grands bonheurs. A toi et à tes lecteurs. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucpup ! J'espère comme toi, Dédé! Même si les nouvelles ne sont pas rassurantes !

      Supprimer
  2. Merci pour ce partage un peu triste en effet... Bise, bon dimanche tout en douceur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Maria-Lina. On est en pleine réunion familiale et les tels et emails fonctionnent à plein. Bonne semaine à toi !

      Supprimer

  3. D'accord Cendrillon à égaré son chausson
    comme nous nous égarons nos mots

    "J’ai lâché le jour d’hier
    dans les nuages blancs…
    Les nuages s’en vont légers…."

    J'aime cette phrase pleine d'espoir
    pour commencer une nouvelle journée
    de tous les possibles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lâcher le passé dans les nuages blancs, c'est joli, n'est ce pas.
      Oui, Pascal, il faut toujours garder l'espoir. Bonne semaine !

      Supprimer
  4. Mignonne poésie.
    Voici mon interprétation de la fin:
    si nous avons su lâcher les mauvais jours dans les nuées
    nous commencerons cette nouvelle année le coeur léger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la fin a rendu le poème plus "léger", moins triste en tout cas. Bonne journée à toi !

      Supprimer
  5. Les nouvelles en effet ne sont pas rassurantes, mais l'ont-elles jamais été depuis que les médias nous parlent de tout en même temps? Autrefois on apprenait trois mois après sa fin qu'une révolution avait éclaté loin dans le monde... et on avait vécu sans soucis pendant ce temps...

    Je ne suis ni pessimiste ni optimiste. Je sais que nous traversons sans cesse des tunnels noirs, parfois sans nous en rendre compte. Mais j'ose espérer qu'il y a toujours la lumière au bout...

    Bonne année du coq :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les médias nous stressent. Ils font exprès car ça fait vendre. Certains de mes amis refusent la télé, et ne lisent qu'un journal paru dans l'après midi pour être a courant des actualités. Gardons l'espoir comme tu dis :-)

      Supprimer
  6. C'est amusant de découvrir Cendrillon au Vietnam aussi.

    La fin est très belle et j'aime aussi la joie et la tristesse qui pointillent!
    Merci pour cette traduction, bonne semaine Bihn An

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cendrillon a fait du tourisme chez nous :-) !!
      La traduction est un vrai plaisir (quand on pense avoir réussi !) comme tu sais ! Bonne semaine, Colo !

      Supprimer
  7. Merci, Binh An, de nous avoir traduit ce beau poème... Mais dis moi tu me sembles un peu perdu ? Parlant du jour de l'an tu dis que nous sommes le "2 janvier"... Mais c'est le nouvel an chinois, non ? Ensuite tu dis que le "temps passe vite" et qu'il devrait s'arrêter, mais ce n'est pas lui qui passe, ce sont nos occupations et activités ! Oui, il faudrait que nos occupations nous laissent un peu de répit pour profiter de la vie qui nous est donnée, voilà... quant aux numéros des jours, tu sais bien que c'est une histoire de chiffres, ça, c'est comme les calculs du "gros monsieur rouge" du Petit Prince, ça n'a absolument aucune incidence sur la VIE !!! La Vie, elle est là, à chaque instant, sous n'importe quelle forme, elle nous fait des sourires - en fée, en sorcière, qu'importe ? "Coucou ! C'est moi !" "Zut, je t'avais pas vue"... "Ben oui, t'es tellement occupé... OQP Ha ha ha !"
    Bon, j'espère que tu apprécieras mon humour, il y en a qui n'aiment pas... Ils disent que "le monde est trop sérieux". Mais le monde n'est sérieux que pour les gens qui ne vivent pas. Pour ceux qui vivent ... !!! Il est splendeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien écrit que hier c'était le premier jour de l'an ! :-)
      Ceci dit, tu es trop cérébral et tu veux toujours raisonner et convaincre! Le faut t-il quand on parle de poésie!
      Heureusement, l'humour a mis tout le monde en harmonie! Et il est splendeur comme tu dis !

      Supprimer
  8. Je ne le trouve pas si triste, ce poème...Il dit simplement que la vie n'est pas toujours soleil, elle est pluie aussi, parfois.
    Et c'est cette alternance qui la rend belle ...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je disais "assez" triste ! seulement. C'était sans doute mon "mood" d'hier. Un moment de tristesse rend la joie plus belle. Tu as raison. Bonne journée !

      Supprimer
  9. La vie est ainsi faite, pluie, soleil, bonheur, tristesse. Il nous appartient de savoir l'embellir et je souhaite que cette année qui commence pour toi soit lumineuse et gaie, insouciante et heureuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chinou. La vie est ainsi faite, la tristesse d'hier est partie dans les nuages blancs qui s'en vont légers...
      Bonne semaine, Chinou !

      Supprimer
  10. C'est vrai, les jours filent, le temps passe et s'accélère sans cesse, mais c'est aussi ce qui donne tout son prix à la vie!
    Laisser hier au passé et sourire vers demain, c'est tout le "mal" que je te souhaite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci La Baladine pour ton encouragement. Je ne l'oublie pas.

      Supprimer
  11. Belle nouvelle année An ! Commencer cette année du coq de feu par un poème est une merveilleuse idée, un joli chemin pour 2017. Comme Pascal, j'aime particulièrement
    " J’ai lâché le jour d’hier
    dans les nuages blanches…
    Les nuages s’en vont légers…"
    Nous-aussi quand nous "lâchons" les pensées d'hier, ne sommes-nous pas plus légers ? Bises, à bientôt. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Plumesdanges! Je vais écrire un autre article !

      Supprimer
  12. La vie est faite d'ombre et de lumière, et c'est à nous de chasser l'ombre pour que jaillisse seule la lumière. La vie et tout ce qui se passe, c'est nous, puisque nous sommes tous reliés. :-)
    Bien joli poème, même s'il est un peu triste, mais il se termine légèrement. :-)
    Belle soirée à vous, Binh An.

    RépondreSupprimer
  13. oui, Françoise, la fin est apaisée et c'est bien ainsi...
    Bonne soirée à vous,
    An

    RépondreSupprimer