mercredi 21 décembre 2016

QUELQUES MOTS SUR LES HAIKUS


Les français adorent le haiku. En surfant ici je vois plein de gens intéressés par ou pratiquant le haiku.
Personnellement, je ne connais pas grand chose sur le sujet. J'essaie donc de lire à gauche ou à droite. Il y a plein de choses à lire. Ici et là des débats parfois passionnés.
Voilà deux ou trois petites choses que j'ai cru comprendre.
(à gauche ; dessin de Binh An)


Très succinctement, le haïku japonais est un poème très court. Le contenu varie : il peut décrire une scène ou exprimer l’évanescence des choses. Les mots doivent être simples, dits avec détachement. Pas de sentiment personnel. Pas de drame. L’auteur ne doit pas s’imposer. Cependant, un point d’humour n’est pas exclu. Le succès d'un haïku réside dans le fait que des mots simples et détachés engendrent des riches réactions ou réflexions chez le lecteur sans que cela entraîne ni tristesse ni joie ni passion.

Pour la construction du haiku, il y a deux règles.
1. Le haiku doit comporter 17 « mores » (more est un découpage des sons), divisés en trois segments 5-7-5. En japonais, le poème s’écrit verticalement, en général sur une seule colonne pour un haiku.
2. Le haïku doit avoir un mot, généralement placé au premier vers, indiquant ou « évoquant au sens large» une saison (le kigo). Si le haïku n'indique ni saison, ni moment particulier, on l'appellera un moki.
L'exemple suivant, de Matsuo Basho (voir mon dessin ci-dessus, où, dû au format de la feuille de dessin, le haiku de Basho a été écrit en plusieurs colonnes), est partout utilisé pour expliquer le découpage en 5/7/5 :
En japonais :
furuike ya
(fu/ru/i/ke ya): 5
kawazu tobikomu
(ka/wa/zu to/bi/ko/mu): 7
mizu no oto
(mi/zu no o/to): 5
Une des traductions est (l’évocation de saison est dans le premier vers):
dans le vieil étang,
une grenouille saute,
un ploc dans l'eau
(on n’a plus la forme 5/7/5 dans la traduction)

Les écrivains occidentaux ont transposé le haïku japonais sous la forme d'un tercet de 3 vers, de 5, 7 et 5 syllabes, respectivement, écrits sur 3 lignes.
Un exemple en français est le petit texte que j’ai écrit (pluie est l'indication de saison):
Jar - din – sous – la – pluie (5)
Pe – tit - oi – seau – é – per – du (7)
Chip ! – chip ! – dans – la – nuit (5)


(dessin de Binh An)

La personne écrivant des haïkus est appelé haïkiste.
Ceci dit, la règle des 5/7/5 n’est pas toujours respectée. On la remplace par une règle assez floue (court/long/court). Si vous composez un poème dans l'esprit du haiku, mais sans en respecter la règle du 5/7/5 ni l'obligation d'un kigo, alors appelez votre oeuvre un Senryu. Vous pouvez même y être plus lyrique, exprimer votre sentiment, développer votre humour, etc...

Le haïkiste français peut mettre des ponctuations (virgule, point, point-virgule, point d'exclamation, point d'interrogation, point final, … ) ou laisser le texte exprès sans aucune ponctuation. Tapé à la machine, on peut aligner le texte à droite, à gauche, au centre, ou de façon inattendue. On peut aussi écrire de sa main. Lire le haïku est un engagement et un art. Cela dit, trop charger la présentation du haïku n'est pas de bon goût !

Si vous savez des choses ou n'êtes pas d'accord sur ce que j'ai écrit, votre commentaire est bienvenu...et si vous êtes d'accord, je suis enchanté de vous lire aussi  :-))

Amicalement,
Binh An

25 commentaires:

  1. Ton dessin est très beau, l'haïku qui l'accompagne aussi. Je ne suis pas haïkiste mais apprécie énormément ces lectures. Je pourrais les comparer à des bulles, à des bulles de champagne, c'est léger, ça fait du bien.
    Je te souhaite de belles fêtes de fin d'année An, plein de joie et d'amour.À bientôt. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite un Bon Noêl et de joyeuses fêtes de fin d'année. Merci pour ton comm, on se retrouve en 2017, promis !
      An

      Supprimer
  2. Très beau dessin effectivement. Je pratique le haïku et je trouve que ce n'est pas du tout facile. En peu de mots et de syllabes, il faut faire passer une ambiance. Mais on apprend et on essaie encore. A bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que quand on crée des contraintes, on perd sa liberté !
      Faisons simplement des courts poèmes pour le plaisir ....

      Supprimer
  3. Pour ceux qui aimeraient en savoir plus sur les Haikus

    http://www.association-francophone-de-haiku.com/haiku/haiku_afh.html

    le soleil noir
    à l'horizon se lève
    Un 33tr sort de sa pochette


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aie, on va y passer les vacances de Noël alors ?

      Supprimer
  4. PASCAL :
    Tout est source de haiku !

    RépondreSupprimer
  5. Cela me fait penser au long poème de Prévert, "Pour faire le portait d'un oiseau".
    Il me semble que le haïkiste, ayant appris une technique avec beaucoup d'application, de répétition, étant parvenu à la maîtrise de l'art du haïku efface un à un les barreaux...

    https://youtu.be/9W2XmXlckv4

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta venue et de ton com! Ta vidéo cadeau est une merveille. L'art est ce qui reste quand on a tout oublié, comme dirait l'autre! "Tout" sous-entend qu'on a beaucoup appris. Bonne journée!

      Supprimer
  6. j'aime beaucoup le premier dessin
    arbres droits dans la brume d'un matin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Binh An... votre pseudo ne me dit rien, même sur OB, bref... j'ai découvert cette forme poétique avec Marie-Alice et sa communauté le coucou du vendredi... j'ai de suite accroché car j'aime plus le court que le long en écriture, c'est un bel exercice de dire tout en peu de mots...
      Puriste, non, j'essaye mais, parfois, je laisse en mode tercet alors... ;-)
      Ah vous manipulez bien le pinceau... en plus ! C'est parfait côté explications, chacun peut s'y retrouver... merci, bon Noël, amitiés, jill

      Supprimer
    2. Jamadrou : Ah, dans la brume, il faut rester droit ! :-)) Bon Noël !

      Supprimer
    3. Jill Bill: Ah, c'est donc quelqu'un d'autre avec le même nom. Toutes mes excuses! Bienvenue et merci pour tant de gentillesse. Bon Noël et Bonne Fête de fin d'année ! BA

      Supprimer
  7. Hiver tout tremblant
    De brumes et de givre
    Un moment de grâce

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans la brume
      Elle est venue
      L'arbre lui murmure
      Bienvenue !

      Supprimer
  8. Impossible de commenter sur "eloge du doute" je doute fortement de moi donc ....Betty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu ne doutes pas de moi!
      Puisque tu m'as écrit ! :-)

      Supprimer
  9. Pour le premier dessin

    Force fragile
    finesse indestructible
    en souplesse Résister

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Force tranquille
      Danses mystérieuses
      Divine harmonie !

      Supprimer
  10. je n'en fais guère, je n'aime pas les règles.. il y a 3/5/3 aussi. vos encres sont belles, c'est difficile l'encre. compliment et bonne fin de journée
    photodilettante

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certaines de vos photos sont réduites à quelques traits. Ils sont très purs. Comment y arriver ? That is the question! Bonne soirée !

      Supprimer
  11. J'ai eu l'occasion de faire 2 ateliers de haiku avec Nathalie DHENIN qui possède un site internet, si cela t'intéresse d'aller faire un tour. Belle journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais où est Nathalie ?
      Bonne journée à toi !

      Supprimer
  12. Merci pour cette page très intéressante sur le haïku ou le moki !
    Trop joli le tien (haïku) :)
    Belle fin de journée à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai passé de longs moments chez toi. De magnifiques photos! Certaines sont des mystères dans leur réalisation. Je cherche à percer le mystère. Bon WE !

      Supprimer