lundi 12 décembre 2016

CALLIGRAPHIE A L'EAU PURE


J’ai fait un grand tour en Chine, et pris plus de mille photos. Pourtant, celle que je préfère est celle-ci, qui est toute simple et de qualité plutôt médiocre. C’est la photo des calligraphes chinois en train d’écrire sur le pavé dans la rue, à l’eau pure !
Il ne faisait pas très beau ce jour là. Dès la descente du car, j’ai vu des groupes de touristes s’agglutiner à divers endroits sur le pavé : ils regardent les chinois calligraphier sur le sol. Ce sont des hommes assez âgés mais encore vigoureux. Ils s’habillent simplement, chaudement. Chacun tient sous le bras droit une énorme plume grosse comme un balai. Un sceau d’eau est déposé discrètement à côté. Le calligraphe tient la plume-balai très loin de la pointe, plonge celle-ci soigneusement dans le sceau pour prendre la bonne dose d’eau, puis fait des arabesques en appuyant la cane sur le flanc pour bien guider le trait. Le geste est franc, doux, harmonieux, le visage serein. Tout l’être est concentré. Nous nous groupons tout autour, respectueux, silencieux, admiratif. Car si chacun a un style différent, les écritures sont aussi belles que ce que j’ai vu au musée de Shangai !

Pourquoi cette scène m’a autant ému ? C’est que dans quelques minutes, l’eau sèchera et les textes disparaîtront. Les calligraphes le savent, bien sûr. Mais, cela ne les empêche pas de se concentrer, de soigner l’écriture, de se donner un effort infini pour réaliser leur oeuvre le mieux possible. Et de regarder le texte disparaître lentement d’un air détaché, content, presque heureux.

Qui de nous avions fait des choses pareilles, éphémères, sans profit, mais donnant toute notre peine pour la perfection du geste. Belle image du caractère dérisoire de toute chose de la vie. Belle leçon que nous donnent ces calligraphes à l’eau pure !


Suite à un incident, j'ai du refaire le blog sous une autre adresse. Je n'ai pas pu recopier tous les commentaires. Je suis vraiment désolé. Toutes mes excuses.

7 commentaires:

  1. CRONIN :
    Bel écrit... une trace laissée à jamais éternelle, effacée par la pluie, mais pas dans l'âme de celui ou celle qui aura écrit avec amour, patience, perfection, chacun de ses signes... l'encre se
    diluera à celle de la pluie, pour former une encre chargée d'émotions réunies... tout comme un grain de sable, se mélange à l'océan, pour ne faire qu'un avec celui-ci... belle leçon de vie, que je viens de lire sous tes lignes... et je t'en remercie. Reçois ma rose d'amitié, très belle fin de soirée à toi. Amicalement Corinn

    LM :
    j'apprécie ta façon de décrire les personnes, ton observation, des choses est d'une générosité profonde et ton regard plein d'humilité et même d'amour humain, je crois l'avoir déjà écris cela. Merci ça me touche An. C'est un cadeau ce que tu dis.

    MANOLA :
    ...oui, notre vie sur ces blogs est un peu cela..
    ....un jour un de mes collègues, qui ne vit que pour gagner des sous, m'a demandé si je gagnais des sous avec mon espace :non!!! il en était tout étonné: pas d'éphémère pour lui.. mais l'argent aussi c'est éphémère..
    ....j'aime tes idées sur la vie... je suis entrain de feuilleté ton espace: et je me régale , de tes mots et de tes dessins...

    JACKIE :
    Magnifique leçon de vie. Belle journée

    CAROLINE PC :
    L'art et le concept de l'éphémère c'est une idée importée d'Asie, en particulier avec les mandalas, dans notre monde occidental où l'on ne parlait que de l'oeuvre éternelle et indestructible. Les Asiatique nous ont appris que c'était le geste "parfait"qui comptait et la concentration. image et réflexion intéressante,néanmoins ta photo a "immortalisé l'oeuvre" bonne soirée, bises.

    MARCELINE :
    Une grande leçon de présence et d'amour!! ne pas s'attacher au résultat..
    Bonne soirée à toi..

    NALINE :
    Superbes oeuvres éphémères. Volatilité. Tout passe. Mais l'essence de la beauté reste !

    RépondreSupprimer
  2. Une belle photo qui dit tant de choses sur eux... Un beau billet simple et explicite qui dit tant de choses sur toi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est joli ce que tu dis. Et si gentil. Merci, Eva.

      Supprimer
  3. vivre l'instant présent
    sans passé
    sans future

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Pascal. Chez toi: entre photos et haikus, magnifiques accords ! Je te mets dans mes liens.

      Supprimer